top of page

Un Voyage de Biarritz à Paris, à la Conquête des Arts

Dernière mise à jour : 7 avr.


Photographe : Khouloud Matar-Kasaa


Découvrez Léonie Dahan-Lamort, une étoile montante du cinéma français. De Biarritz à Paris, plongez dans les moments clés de son parcours jusqu'à son prochain rôle dans "La Morsure" de Romain de Saint-Blanquat, à découvrir le 15 mai au cinéma.


Pouvez-vous nous parler de votre parcours depuis votre enfance à Biarritz jusqu'à votre installation à Paris et votre formation théâtrale au Conservatoire municipal de théâtre du 17e arrondissement ?

J’ai passé mon enfance à Biarritz, bercée par le murmure de l'océan et l'éclat du soleil. La quiétude de cette ville côtière m'a offert un cadre idyllique pour mes premières explorations artistiques. Cependant, lorsque ma famille a dû déménager à Paris, j'ai dû troquer les vagues contre les pavés parisiens. Ce changement a été à la fois perturbant et excitant, m'ouvrant les portes d'un nouveau monde d'opportunités. C'est là que j'ai découvert ma passion pour le théâtre, grâce à un cours de théâtre découvert par ma sœur. Ce fut le début d'un voyage qui m'a conduit au Conservatoire municipal du 17e arrondissement, où j'ai affiné mon art pendant plusieurs années, jonglant entre études et premiers pas dans le monde du spectacle.


Quelles ont été vos motivations pour choisir une carrière dans le domaine du théâtre et du cinéma dès un jeune âge ?

Je n'ai pas vraiment choisi une carrière à un jeune âge. À l'époque, je vivais simplement le moment présent, me laissant porter par mes passions et mes curiosités. Le théâtre et le cinéma sont venus naturellement à moi, offrant un espace où je pouvais m'exprimer librement et explorer différentes facettes de moi-même. C'est cette liberté créative qui m'a attirée, ainsi que le désir profond d'avoir un impact sur le monde à travers l'art.


Votre premier court métrage, "L’Île et le Continent", a été réalisé lorsque vous aviez 15 ans. Pouvez-vous nous parler de cette expérience et de ce que vous avez appris en tant que jeune actrice sur ce projet ?

Le tournage de "L’Île et le Continent" a été une expérience transformatrice pour moi. À un si jeune âge, j'ai été plongée dans le monde exigeant du cinéma, entourée d'une équipe passionnée et bienveillante. Ce projet m'a enseigné l'importance de la collaboration et de la confiance mutuelle sur un plateau de tournage. De plus, le processus m'a permis de découvrir des aspects de moi-même que je n'avais pas encore explorés, notamment ma relation avec mon propre corps et ma capacité à me libérer de toutes inhibitions. C'était une expérience à la fois exaltante et formatrice.


Comment avez-vous géré votre équilibre entre votre travail d'actrice et vos études au lycée Carnot à Paris ?

Le jonglage entre mon travail d'actrice et mes études au lycée Carnot a été un défi, mais avec le soutien de mes proches et une bonne organisation, j'ai pu trouver un équilibre satisfaisant. Le tournage de "L’Île et le Continent" a été planifié avant mon inscription au lycée, ce qui m'a donné l'occasion de m'adapter à cette nouvelle dynamique. J'ai eu la chance de pouvoir suivre mes cours avec une amie, ce qui a facilité le rattrapage en cas d'absence pour des projets artistiques. En fin de compte, maintenir des résultats satisfaisants tout en poursuivant ma passion a été une question de discipline et de détermination.


Quel a été le rôle le plus marquant pour vous jusqu'à présent, et pourquoi ?

Le rôle le plus marquant pour moi jusqu'à présent est celui de Françoise dans le film "La Morsure" de Romain de Saint-Blanquat. Ce personnage m'a profondément touché par sa complexité et son humanité. Françoise incarne une urgence de vivre mêlée à une profonde mélancolie, ce qui m'a permis d'explorer une gamme d'émotions riches et nuancées. De plus, le contexte du film et la sensibilité du réalisateur ont ajouté une dimension particulière à ce rôle, faisant de cette expérience une expérience inoubliable et gratifiante pour moi en tant qu'actrice.


Vous avez choisi de quitter la série "Un si grand soleil" pour poursuivre votre carrière dans le cinéma. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette décision et sur les projets de longs-métrages auxquels vous avez participé depuis lors ?

J'ai pris la décision de quitter "Un si grand soleil" afin de me consacrer pleinement à des projets cinématographiques qui résonnaient davantage avec moi sur le plan artistique. Bien que j'aie beaucoup appris et apprécié mon expérience dans la série, je ressentais le besoin de m'investir dans des histoires plus profondes et des personnages plus complexes. Depuis lors, j'ai eu la chance de participer à plusieurs longs-métrages qui ont enrichi ma carrière et nourri ma passion pour le cinéma. Chaque projet a été une nouvelle opportunité de croissance artistique et j'ai hâte de voir ce que l'avenir me réserve dans ce domaine.


Parlons de votre travail dans les longs-métrages. Quels sont les défis spécifiques que vous avez rencontrés en passant du format court au format long ?

Passer du format court au format long a été une transition stimulante mais également exigeante. Le principal défi pour moi a été de développer la psychologie de mon personnage sur une période plus étendue. Dans un court-métrage, les arcs narratifs sont souvent condensés, ce qui permet moins de temps pour explorer la profondeur des personnages. En travaillant sur des longs-métrages, j'ai dû apprendre à maintenir la cohérence et la profondeur de mon interprétation sur une durée prolongée, ce qui nécessitait une approche plus réfléchie et une compréhension plus approfondie du personnage.


Vous êtes impliquée dans la série "Nudes" diffusée sur Prime Video. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre rôle dans cette série et sur ce qui vous a attirée vers ce projet ?

Dans la série "Nudes", je joue le rôle de Sofia, un personnage profondément touchant et complexe. Sofia vient d'un milieu modeste et se retrouve confrontée à une situation traumatisante lorsqu'une vidéo intime d'elle est diffusée sans son consentement. Ce rôle m'a immédiatement attirée en raison de sa profondeur psychologique et de la pertinence de son sujet. En tant qu'ancienne victime d'harcèlement scolaire, j'ai ressenti une connexion personnelle avec le personnage de Sofia et j'ai vu dans ce projet une occasion de sensibiliser le public à cette problématique importante. Travailler avec l'équipe de "Nudes" a été une expérience gratifiante et je suis fière de faire partie d'une série qui aborde des questions sociales cruciales avec sensibilité et intelligence.


En tant que jeune actrice, comment percevez-vous le paysage cinématographique et théâtral actuel en France ? Y a-t-il des évolutions ou des tendances qui vous intéressent particulièrement ?

Je vois le paysage cinématographique et théâtral actuel en France comme un terrain en constante évolution, où de nouvelles voix et perspectives émergent chaque jour. Une tendance qui m'intéresse particulièrement est l'augmentation de la représentation des femmes dans des postes clés de l'industrie, que ce soit derrière la caméra ou à des postes de direction. Cela ouvre la voie à une plus grande diversité de récits et de points de vue, ce qui enrichit l'ensemble du paysage culturel. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour assurer une véritable équité et inclusion dans l'industrie, et c'est un combat auquel je suis fière de contribuer en tant qu'actrice.


En dehors de votre carrière d'actrice, quels sont vos passe-temps et vos passions ? Comment les intégrez-vous dans votre vie professionnelle et personnelle ?

En dehors de mon métier d'actrice, j'aime explorer différentes formes d'expression artistique, notamment la peinture, le dessin, le chant et la danse. Ces activités créatives sont essentielles pour nourrir mon âme et m'inspirer dans mon travail d'interprétation. Elles me permettent également de maintenir un équilibre entre ma vie professionnelle et personnelle, en me donnant l'occasion de me ressourcer et de me reconnecter avec moi-même.


Parlez-nous un peu de votre style et de votre approche en matière de mode. Comment choisissez-vous vos tenues pour les événements publics et les tapis rouges ?

Dans ma vie quotidienne, je privilégie le confort et la praticité dans mes tenues, mais lors d'événements publics et sur les tapis rouges, j'aime m'amuser avec la mode et exprimer ma créativité. Je choisis des tenues qui reflètent ma personnalité et qui me permettent de me sentir confiante et authentique. J'apprécie particulièrement travailler avec des designers qui partagent ma vision esthétique et qui me permettent de me sentir belle et à l'aise.


Quels sont vos projets futurs en tant qu'actrice ? Y a-t-il des réalisateurs ou des acteurs avec lesquels vous aimeriez travailler dans le futur ?

Actuellement, je suis très enthousiaste à l'idée des projets futurs qui se présentent à moi. Je me concentre sur l'exploration de nouveaux rôles et de nouvelles collaborations artistiques qui me permettront de continuer à grandir en tant qu'actrice. En ce qui concerne les réalisateurs ou acteurs avec lesquels j'aimerais travailler, j'admire énormément le travail de Camille Cottin et j'adorerais avoir l'opportunité de partager l'écran avec elle. Dans un registre plus ambitieux, travailler avec des réalisateurs comme Gregg Araki serait un rêve pour moi.


Un conseil ou une phrase pour nos lecteurs d’Yris Magazine ?

Prenez soin de vous !


Merci Yris Magazine et à bientôt !


70 vues0 commentaire

Comments


bottom of page