top of page

Juana Martín éblouit Paris avec son défilé « Pared de Cal »

Dernière mise à jour : il y a 14 heures



Le 24 juin 2024, la Ville Lumière a été le théâtre d’un événement de mode exceptionnel : le dernier défilé de Juana Martín, intitulé « Pared de Cal ». Présenté dans un cadre enchanteur, ce défilé a captivé l'attention des critiques et des amateurs de mode, soulignant une fois de plus le génie créatif de la designer andalouse.


Inspirée par une réflexion poétique sur le bien et le mal, Juana Martín a créé une collection qui explore les dualités inhérentes à la condition humaine. « Pared de Cal » incarne la pensée des bonnes actions face à la tentation constante, terrestre et charnelle. Le blanc et le noir, opposés mais indissociables, sont les couleurs dominantes, symbolisant les luttes intérieures entre divinité et péché. Cette exploration de contrastes rappelle la célèbre phrase de Sainte Thérèse : « Entre nonnes et moines, mur de chaux et de pierre », une expression profondément ancrée dans la culture andalouse.



Totem Fashion


Les murs blanchis à la chaux des villages blancs d'Andalousie, évocateurs d'une pureté intemporelle, ont été une source d'inspiration majeure pour cette collection. Juana Martín, fidèle à son amour pour son terroir, a une fois de plus plongé dans l'histoire infinie et les protagonistes de sa région natale pour tisser une narration riche et évocatrice.


La collection a été marquée par l'abondance de symboles de tentation, à commencer par le fruit défendu. Les créations ont mis en avant des plumes et de la dentelle Chantilly qui épousaient délicatement le corps, offrant des jeux de transparence suggestive et magnifiant la silhouette féminine. Les voiles en gaze, semblant couler comme des cascades fluides, ajoutaient une touche de mystère et de légèreté, transportant les spectateurs dans un univers de désir et de beauté.


Chaque pièce de « Pared de Cal » reflétait la maîtrise inégalée de Juana Martín pour le détail et la texture, créant des looks à la fois audacieux et élégants. Les modèles ont défilé avec une grâce divine, portant des créations qui semblaient défier les frontières entre l'innocence et la séduction.





En somme, le défilé « Pared de Cal » de Juana Martín a été une célébration magistrale de la mode, fusionnant tradition andalouse et innovation contemporaine. Ce spectacle a confirmé sa position parmi les créateurs les plus influents de notre époque, offrant une réflexion profonde et visuellement époustouflante sur la dualité de la nature humaine. Pour Yris Magazine, ce défilé est sans conteste l'un des moments forts de la saison parisienne.



7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page